Mercredi 12/04/17

A 10 jours du 1er tour, il est temps de passer au pronostic, qui doit prendre pour bases les sondages classiques et non les élucubrations faites à partir des réseaux sociaux (gov ou autres). Ces sondages donnent un groupe de 4 candidats en tête. Mais des sondages ne sont en aucun cas une prédiction. Rappelons également que les chiffres bruts font l’objet de redressements. N’excluons pas que ces redressements aillent tous dans le même sens, les sondeurs s’influençant l’un l’autre. Il n’empêche qu’ils convergent tous vers les scores suivants : Macron et Le Pen vers 23/24%, Fillon et Mélenchon aux alentours de 17/19 (loin derrière Hamon à 9/10).

45,7 millions de Français sont inscrits. A ce jour, la participation indiquée par les sondages est de 68%. Admettons qu’elle grimpe à 72,5%. Pour que Fillon se qualifie, il devrait passer de 5,9 millions d’intentions de vote à 7,3 millions de bulletins (Macron restant stable en nombre de suffrages), soit hausse de plus de 23%. Cela semble beaucoup, même si certains électeurs de droite, jusqu’ici réticents, pourraient se résigner à voter pour Fillon. Sa seule chance est dans un délitement du vote Macron, alors qu’on observe depuis plusieurs jours une cristallisation de celui-ci.

Selon, le même type de calcul, Le Pen apparaît comme une probable qualifiée.

Quant à la qualification de Mélenchon, je ne la crois pas possible, Hamon étant déjà largement siphonné. On ne peut toutefois exclure un transfert en provenance de Le Pen. Mais pour se qualifer, il devrait passer de 5,5 millions d’intentions de vote à 7,3 millions de bulletins, soit une progression de plus de 32%. Improbable.

Il reste donc 2 hypothèses :

- Le Pen contre Macron, hypothèse la plus vraisemblable

- Le Pen contre Fillon, ce qui nécessiterait un important apport de votants pour ce dernier. Pas impossible, mais loin d’être évident.

Et dire que tout cela serait totalement changé si l’attentat d’hier soir contre les joueurs du Borussia Dortmund avait réussi !

 

 

Laisser un commentaire